Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 14:54

Partager cet article

Repost 0
Published by DMPROCONSEIL, Agence de contenu web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 19:26

Sometimes you’re just flat out of ideas.

It’s not a matter of talent — you’ve written great stuff in the past. But lately, when you go back to the well for a fresh idea, it’s coming up dry.

This happens to the best of us — even veterans who consistently produce quality content have their off days.

Yet they continue to write.

 They may grumble about how hard it is to get going and create something solid, but they still do. Again, and again, and again.

They aren’t super-human, and they don’t have magical content-producing powers. So what is the secret?

They do it by pulling out the well-worn toolbox of strategies for creating awesome content.

Steal content and ideas

If you’re flat-out exhausted and out of ideas, then get them from somebody else — either content, or ideas, or both.

I’m not talking about real stealing, of course — it’s more like “borrowing with the author’s blessing”.

Done right, this can produce some valuable content that the authors you “stole” from will thank you for using!

  1. Curate content. Find your ten favorite websites, and then find your favorite post on each of them. Publish a post listing these top ten posts, and explain why you like them. You don’t even have to think about being creative, and everyone you feature there will appreciate it. This is what we do with our Best of the Web feature, and there are lots of other examples.
  2. Ask friends for ideas. If you’re tapped for ideas, then reach out to your friends and colleagues, and ask them what they’d like you to write about. You can do this with offline friends, or with like-minded online entrepreneurs. If you’re not already part of a mastermind group, then reach out to a few bloggers that are about as big as you are, and suggest starting one. I’m in a mastermind group with Jon Alford, Paul Wolfe and Caleb Wojcik, and they’ve all been a great help to me.
  3. Ask your audience. You can kick the last strategy up a notch by reaching out to your audience. This can be done in several ways — it can be as simple as running a “what would you like me to write about” post (which is a bit lame), or it can get more interesting by asking for their input on a problem, as Marcus Sheridan did to create his tag-line, or by asking a question so that you can compile their answers into another piece of content, like nittyGriddy’s free blog posting schedules e-book.
  4. Do an interview. There are lots of reasons why interviews are great for blog content, but right now let’s focus on the simple fact that it’s a lot easier to write a handful of interview questions than it is to write an entire post! Plus, it can be a great way to connect with really interesting people. (I got to interview Randy Komisar, who is my hero in the business world – and all I had to do was ask!)
  5. Solicit guest posts. This is a great source of content, and it’s easier than most people think – find a handful of blogs that are your size or smaller, whose content you really like, and invite them to write a guest post for you. They’ll be flattered, and happy to get exposure to your audience. They’ll work hard to bring their A game, and not only will you get a great post, but they’ll happily tell their contacts about it, and bring you a few new readers in the process.

Create content without creating content

If you have to create your own content, then there are a whole bunch of ways to do it without “creating content”.

In other words, you can write something great without having to be creative or original.

This doesn’t mean that the content won’t be good — only that you’re going to rely on creativity and originality that has already been percolating in your mind.

  1. Create a best-case study. Think about your favorite blog, company, or product, and write a post about why you like them so much (like Marlee Ward did about Rise, Pushing Social, and IttyBiz). Explain what you think they’re doing right, and what others can learn from their example.
  2. Create a worst-case study. Same thing, but focus on a blog, company or product that you hate. This can be even more interesting, particularly if it’s a popular offering. Explain your frustrations with it, explain why it is successful anyway, and explain what you would do differently.
  3. Write a review. Think about a product that you like, and are happy to endorse, and write a review about it. No need to get too creative, just explain what you like about it, and why. And then write what you don’t like about it, and why — easy peasy. You can kick it up a notch by contacting the company and asking them to donate a product that you can raffle off to blog commenters, like Kristy Hines did with an IBM ThinkCentre M90z.
  4. Explain your success. Think about a time when something went really right for you, and write a post explaining how you got it to happen. Don’t just brag about successes — explain all of the steps that you took to get there. Draw out the lessons that you learned from the experience, the lessons others can learn as well. This is what I did when I shared how I landed Guy Kawasaki on Problogger.
  5. Explain your failure. If there’s anything that people love reading about more than a great success, it’s an epic business failure. A post about your most challenging experiences is likely to be powerful just by virtue of how intense the original experience was for you, and you don’t have to make up anything original or creative — just tell it like it is (or, was), and explain what you learned from the process.
  6. Link to old favorites. Go through your archives, and make a short list of your old favorite posts that newer readers probably haven’t read. You can even do a quick deconstruction, and explain what you were thinking when you wrote the posts, what worked, and what didn’t.
  7. READ MORE :copyblogger.com/create-content-ideas

Partager cet article

Repost 0
Published by Maguy Dubousquet, Rédactrice print et web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 13:34

Le leadership, c’est la capacité d'un individu à mener ou conduire d'autres individus ou organisations dans le but d'atteindre certains objectifs. Développez votre leadership au fur et à mesure de votre évolution professionnelle.

Un concept intéressant et vrai

Partager cet article

Repost 0
Published by Maguy Dubousquet, Rédactrice print et web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 07:59

 

inboud-marketing.jpgL'Inbound Marketing ou Marketing entrant fait beaucoup parler de lui. Il est le marketing de demain. C'est est une stratégie dont le but est de faire venir les clients à soi plutôt que d’aller les chercher. Attirer plus de prospects sur son site sans user de publicités, c'est ce que propose le Inbound Marketing. Comment le mettre en place ?

 

Voici quelques exemples afin d’avoir des résultats avec cette stratégie proposés par webmarketing.com.

1) Identifiez un mot clé ou une expression « Long Tail » avec un volume de recherche élevé

Long tail keyword

Les « Long Tail Keywords » sont des termes de recherche très ciblés, typiquement de trois mots ou plus. L’avantage de ces expressions, c’est qu’elles permettent de diriger un trafic très ciblé en raison de leur spécificité et qu’elles sont aussi beaucoup moins concurrencées que d’autres termes plus courts. Essayez d’identifier une expression, de préférence quelque chose d’éducatif, qui bénéficiera vraiment à votre public. Ensuite, créez du contenu autour. Vous serez surpris de voir à quelle vitesse vous pouvez améliorer votre classement et générer du trafic.

J’ai fait cela avec l’expression suivante : « domaine pour le référencement ». Après avoir identifié cela comme une préoccupation majeure par mes clients, avoir vu l’importance du volume de recherche autour de ce terme, et sans avoir trouvé des ressources de contenu expliquant convenablement comment le faire, l’opportunité est apparue clairement. Bien que partant d’un concept simple, c’est un de mes articles ayant le plus de succès, m’ayant permis d’obtenir une forte augmentation de trafic et de conversions.

2) Le « Newsjacking »

Newsjacking

Le « newsjacking » est instantané. Tenez vous à jour des nouvelles, préférablement dans votre secteur et trouvez des opportunités afin de créer un afflux rapide de trafic et une portée sociale amplifiée.

Si vous n’êtes pas familier avec le newsjacking, il s’agit de surfer sur une information populaire, tel qu’ un changement majeur dans votre domaine ou une personne d’influence qui prend une décision importante qui changera la donne dans votre secteur d’activité, soit en étant le premier à la couvrir, soit en trouvant un angle de couverture propre à vous, ou les deux.

3) Développez un outil gratuit

Outils

Les outils gratuits sont une mine d’or pour deux choses : La génération de lead et de liens entrants. Si vous avez des talents en interne pour développer des outils ou bien un budget pour externaliser le développement, pensez à un outil simple que les gens trouveraient très utile. Ces outils génèrent du buzz – donc des liens entrants – et peuvent vous apporter une augmentation de vos transformations.

Pour vous aider à démarrer, voilà quelques-uns des outils gratuits que d’autres sociétés ont lancé. Voyez si vous pouvez appliquer des concepts similaires à votre secteur!

  • BrokenLinkCheck: Analyse et trouve les liens brisés d’un site web ;
  • Hubspot Marketing Grader: Analyse un site web et suggère des modifications pour augmenter votre trafic et vos ventes ;
  • Google Web Fonts: Trouve des polices de caractère prêtes à utiliser sur votre site web.

En espérant que ces quelques techniques vous soit profitables pour augmenter votre trafic sur votre site et vos ventes.

 

Source : http://www.webmarketing-com.com/2013/04/23/20602-3-conseils-dinbound-marketing

Partager cet article

Repost 0
Published by Maguy Dubousquet, Rédactrice print et web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 15:48
Prix-de-la-Femme-entrepreneure-numerique-2013.jpgOrganisé pour la seconde année consécutive par Bouygues Telecom, ce prix est destiné à encourager l'entrepreneuriat féminin dans le secteur des nouvelles technologies.
 

    
 

Inciter les femmes françaises à entreprendre dans le secteur du digital et du numérique est l'objectif de ce prix annuel décerné pour la première fois en 2012. Lancé par Bouygues Telecom, il est réservé aux entreprises de moins de 10 salariés créées et dirigées par une femme et dont la date de création est antérieure au 1 avril 2013. L'activité de l'entreprise doit être innovante dans le domaine du numérique (e-commerce, site internet, solutions informatiques...), mais ne doit pas concerner des activités érotiques et pornographiques.

Dépôt des dossiers jusqu'au 31 juillet 2013.

Pour s'inscrire, il suffit de se connecter sur la page dédiée du site de Bouygues Telecom , de télécharger le dossier de candidature et de le retourner le 31 juillet au plus tard. A l'issue d'une phase de présélection, 3 entreprises seront retenues et leurs dirigeantes seront conviées à Paris pour enregistrer une vidéo. Vidéos qui seront mises en ligne sur le site de Bouygues et soumises au vote des internautes. L'entreprise lauréate recevra un chèque de 5 000 €, ainsi que 2 000 € d'équipement de télécommunications (smartphone, tablette, abonnement...).  

 

Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Maguy Dubousquet, Rédactrice print et web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 15:42

IDEES-DE-BUSINESS.jpgTester son idée : la marche à suivre

Enquête terrain, table-ronde, test  : le point sur la marche à suivre pour tester une idée, un projet, un produit.

   Nouvelle gamme, repositionnement de marque, concept novateur ... sans forcément être l'innovation du siècle, votre projet est peut-être excellent sur le papier. Mais correspond-il vraiment aux attentes de vos utilisateurs potentiels ? Pour tester votre idée et éventuellement procéder à quelques ajustements, un dernier coup de sonde sera indispensable. Le marketing n'est pas votre point fort ? Pensez à recourir à un cabinet conseil. Contrairement aux idées reçues, l'investissement n'est pas forcément hors de portée d'une PME.



L'enquête terrain, un passage obligé


Il est possible de recueillir des données quantitatives sur une tendance de marché auprès d'organisations professionnelles ou de Chambres de commerce et d'industrie par exemple. On peut aussi consulter pour une somme modique les dernières études sectorielles au « pôle de ressources et d'information sur le monde de l'entreprise » à la Bibliothèque Nationale de France à Paris.
Certes, cela permettra de comprendre comment votre projet s'inscrit dans un courant de consommation porteur. Mais pour éviter les déconvenues, confronter l'idée au marché sera tout aussi indispensable. Il faudra donc dans un deuxième temps réaliser une enquête terrain pour recueillir l'avis d'un échantillon de professionnels ou de consommateurs.
Première solution : faire appel à la junior-entreprise d'une école de commerce. Problème, les étudiants ne sont pas disponibles à tout moment et l'école doit être contactée plusieurs mois à l'avance pour programmer l'enquête. Or, ce timing contraignant ne sera pas forcément compatible avec votre plan de route. Deuxième option : utiliser les compétences d'un cabinet d'études spécialisé. Telle une direction marketing externalisée, ce cabinet prendra en charge l'organisation d'enquêtes qualitatives puis à partir des résultats obtenus fera une série de recommandations stratégiques. Une solution plus onéreuse que l'école mais finalement plus fiable et plus rapide à mettre en oeuvre.

 

Tables rondes, entretiens : poser des questions à ses futurs utilisateurs


Lire la suite : http://pro.orange.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Maguy Dubousquet, Rédactrice print et web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 11:39

BFM-BUSINESS.jpgRetrouvez l'univers des Echos Entrepreneurs à la radio, chaqu e dimanche, sur BFM Business. Au programme, une heure de témoignages et de conseils, grâce à « L'Entreprise BFM », avec Les Echos, " l'émission business qui donne envie d'entreprendre ".

 

 

Chaque semaine, Philippe Bloch, co-fondateur de Colombus Café et auteur de " Service compris 2.0", et Arnaud Le Gal, rédacteur en chef des Echos, reçoivent un entrepreneur au parcours exemplaire. L'invité de la prochaine édition (28 avril) : Olivier Colcombet, Belambra


Également au sommaire de cette semaine :


- " La niaque Moovjee de la semaine " : Vianney Raskin, Green Alternative
-Les Conseils de l'expert : Catherine Barba, Catherine Barba Group
-Ma vie d'entrepreneur : Guillaume Gibault, Le Slip Français

 

Des podcast : http://www.bfmtv.com/emission/entreprise-bfm/

 

Source : http://pro.orange.fr/sinformer/actualite_economique/evenement/la-vie-des-entrepreneurs-sur-bfm-business-avec-les-echos-2013-04-24.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Maguy Dubousquet, Rédactrice print et web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 09:08

la co-créationDepuis sept ans, la co-création ( consiste, pour une entreprise, à développer des produits ou services en collaboration active avec ses clients et ce de façon durable et transparente) prend une place croissante dans la stratégie d 'innovation des entreprises. La Co-création se développe très fortement dans la sphère Business et Marketing, de nombreuses entreprises décident de l’intégrer dans certaines de leurs campagnes Marketing. La co-création marketing est un pratique par laquelle on associe le consommateur à la création d'un produit, nom, slogan ou message. La dynamique de co-création est ici expliquée.

La Co-création : quelques explications

La Co-création consiste, pour une entreprise, à développer des produits ou services en collaboration active avec ses clients et ce de façon durable et transparente.

Ce concept vient d’un constat posé en 2000 par les professeurs C.K. Prahalad et Venkat Ramaswamy de l’Université du Michigan Ross School of Business considérant que désormais les clients sont des éléments actifs, informés et interagissant avec l’entreprise.

Les entreprises doivent alors prendre en compte l’expérience client comme source centrale de réflexion. Ainsi, en impliquant le consommateur dans le processus de création, le produit ou service se retrouve fortement valorisé d’un point de vue spécifiquement « attributif » mais aussi et surtout d’un point de vue global par une valorisation aux yeux du consommacteur.

De nombreuses opérations déjà mises en place

Lire la suite : http://www.webmarketing-com.com/2013/04/15/20347-co-creation-retrospective-ambitions

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Maguy Dubousquet, Rédactrice print et web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 10:08

Quelques techniques pour favoriser la chance !

Partager cet article

Repost 0
Published by Maguy Dubousquet, Rédactrice print et web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 12:45

S’entraîner à la vente, c’est possible. Evelyne Platnic Cohen, présidente de Booster Academy, revient sur l’utilité de son centre de formation et explique pourquoi il est essentiel pour un entrepreneur de savoir utiliser les techniques de vente.

500 : c'est le nombre d'entrepreneurs qui, d'’après la présidente de Booster Academy, Evelyne Platnic Cohen, seraient accompagnés tous les ans dans chaque centre de formation présent dans l’Hexagone (Paris, Lille, Lyon et Bordeaux). « Il s’agit d’entrainements intensifs à la vente, sous forme de demi-journées, explique Evelyne Platnic Cohen. Les entrepreneurs sont en situation de vente par groupe de six personnes. On les suit durant une période de six à sept mois, en fonction du nombre de niveaux choisis. L’enjeu pour eux est de progresser rapidement. »

 

« Quand on choisit d’être entrepreneur, on devient commercial »


 Si Evelyne Platnic Cohen accorde une telle importance aux techniques de vente, c’est que, selon elle, « tous les entrepreneurs font de la vente. Quand vous choisissez d’être entrepreneur, vous choisissez de devenir commercial, parce qu’il va falloir que vous vendiez votre prestation. Donc la vraie fonction première de l’entrepreneur, c’est de savoir vendre ». Et d’après elle, il est nécessaire de maîtriser toutes les techniques qui ont évolué ces dernières années avec les nouvelles technologies pour se différencier face à son client. D’ailleurs, ces astuces, la présidente de Booster Academy les prodigue dans un livre -Nous sommes tous des vendeurs- dans lequel elle explique comment utiliser les techniques de ventes pour convaincre banquier, mari et même enfants, afin « d’être plus réactif et successful personnellement et professionnellement ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Maguy Dubousquet, Rédactrice presse et web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 12:21

Les nouvelles démarches liées à l’économie verte peuvent se traduire dans votre business plan,  autant avec une passion pour défendre votre projet,  qu’avec une extrême rigueur et pertinence pour accroître toutes vos chances de succès. Un sujet dont traite l’ouvrage « Entreprendre dans le Green Business ». Jean-Christophe Pic*, co-directeur du Mastère Celsa Entreprendre, a coordonné et dirigé cet ouvrage. Il donne ici les clés de cette démarche, pour renforcer la construction de votre business model.

Les notions de développement durable, d’économie verte, et de pratique de la responsabilité sociétale sont devenues des enjeux significatifs à intégrer dans un  Business plan (voir l’article 'Un business plan pour entreprendre dans le Green Business, partie 1). Et pour ce faire, la méthode est fondamentale.
Aussi, dans votre business plan où vous défendrez vos valeurs, restez vigilant sur les points suivants :

- Identifiez un marché où vous pourrez vous différencier par votre expertise, votre capacité à agir rapidement, et à apporter de la valeur autant pour vous, que pour les parties prenantes

Soyez précis sur vos prix. Certains de vos clients seront prêts à payer plus cher, pour profiter de votre offre de base avec vos produits et services respectueux de l’environnement, mais ce ne sera pas le cas pour tous (faute de pleine motivation ou de capacité financière). Aussi, réfléchissez aux modalités de prix selon les composantes de votre offre, pour la rendre la plus accessible possible sans renoncer à votre intégrité

- Identifiez bien les ressorts de la motivation à l’utilisation/achat de vos produits et services verts.
S’agit-il uniquement d’une motivation écologique, sociétale ? quels sont les autres facteurs de prise de décision qui rentrent en jeu ?

- Suivez de près la réglementation en cours ou potentielle,  les possibilités de financement de vos projets ou de ceux de vos clients, ou de vos prescripteurs.
Suivez les possibilités de réduire vos coûts. Soyez en veille permanente, sur les innovations technologiques, de marchés, de modèles économiques qui apparaissaient dans l’économie verte, et cela dans toutes les zones géographiques que vous pourriez atteindre

- Montrez honnêtement votre démarche de responsabilité sociétale et environnementale, vos objectifs, et là où vous en êtes.
Démontrez votre capacité à progresser, et communiquez autant sur les difficultés que vous rencontrez que sur les améliorations que vous avez réussi à mettre en place.

-Introduisez de la diversité d’origine, d’affinités, de parcours, d’envies, en valorisant  l’enthousiasme, et l’implication dans la composition de vos équipes. Partagez votre veille et votre réflexion, avec vos collaborateurs et collaboratrices.

- Identifiez clairement les parties prenantes pour construire un réseau optimum : celles qui ont un potentiel pour vous apporter un support, financier, en technologies, en savoir-faire et celles que vous devez « évangéliser » à votre action.

- Etablissez ce qui sera votre tableau de bord,
intégrant vos performances commerciales (part de marché, nouvelle clientèle, nouveaux contrats,…), économiques et financières (résultat, capacité d’autofinancement, niveau de trésorerie). Et développez aussi un suivi précis sur l’amélioration permanente de votre capital immatériel (niveau de visibilité de vos motivations et réussites, création d’un label, d’une marque clairement identifiée et reconnue, capacité à innover, à créer des équipes efficaces, motivées avec  de la synergie entre vos collaborateurs,…..)

 

Source : http://entrepreneur.lesechos.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Maguy Dubousquet, Rédactrice presse et web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 12:15

Pour toute start -up, les premiers mois d'existence constituent une phase à haut risque. Dans un contexte économique difficile, sa capacité à s'imposer rapidement sera décisive. D'autant qu'elle n'aura pas forcément beaucoup de carburant, les capitaux en amorçage étant de plus en plus difficiles à obtenir. Une erreur peut alors être lourde de conséquences et faire exploser en vol le projet. Les conseils de Juan Hernandez, cofondateur de L'Accélérateur, une structure spécialisée dans le « coaching » pour start-up (*).

Partir sur de bonnes bases


« Le plus gros risque, c'est de faire décoller sa start-up mais pas dans la bonne direction parce qu'on ne s'est pas posé les bonnes questions au départ », estime Juan Hernandez, cofondateur de L'Accélérateur. Une lacune qu'il rencontre souvent dans le secteur du e-commerce. Beaucoup pensent avoir un produit ou un service qui va se vendre mais en raison du coût élevé d'acquisition par client, les marges ne sont pas au rendez-vous. La valeur créée par la start-up va être limitée. C'est l'échec programmé.

Offrir un produit ou un service répondant à un vrai besoin

Une évidence. Il n'empêche que ce sujet manque souvent d'être approfondi par certains créateurs qui se contentent d'une étude de marché. Il faut ensuite confronter son offre au terrain et sonder ses premiers prospects ou ses premiers clients. En fonction de leurs remarques, il sera possible d'améliorer son offre. Ces ajustements feront souvent la différence. Il est rare qu'un concept imaginé sur écran corresponde pile aux attentes de son marché !

Choisir un marché porteur

Avec une demande en hausse et un large potentiel de clients à satisfaire, s'imposer sera plus facile. Mieux vaut se positionner sur un marché en plein développement plutôt que sur un secteur saturé. A moins d'avoir une approche innovante qui va vous différencier. C'est ce qu'a réussi Fioulreduc.com. Sur le marché en déclin du fioul domestique, ce nouveau site est le seul à proposer aux particuliers de pouvoir commander en ligne leur fioul « avec la garantie du meilleur prix ».

Définir une proposition de valeur claire et pertinente

A quel prix vendre, via quel mode de paiement, comment valoriser mon offre auprès du client ... autant de paramètres à affiner pour éviter les désillusions. Par exemple, allez-vous commercialiser le produit en mode location avec abonnement mensuel ou en mode vente classique ? Quel est le bon niveau de prix, à la fois acceptable par vos clients et qui préserve vos marges ?

Créer un avantage concurrentiel durable

« Mieux vaut être roi sur un petit segment qu'acteur médiocre sur un marché plus large », estime Juan Hernandez. Dès le départ, évitez de vous retrouver rapidement en concurrence frontale avec des entreprises plus puissantes. Trouvez des axes en matière de sourcing, d'innovation ou de distribution qui vont vous faire prendre de l'avance. Fioulreduc.com a par exemple constitué un réseau de distributeurs exclusifs pour mailler tout le territoire français rendant la réplique de la concurrence très compliquée.


(*) Animé par des « serials entrepreneurs », L'Accélérateur aide à faire décoller des start-up françaises. Entre 8 et 12 entreprises innovantes sont sélectionnées deux fois par an pour bénéficier de séances de coaching. Son modèle économique est celui d'un fond d'investissement : en échange d'une participation au capital de la start-up, elle dispense des conseils et apporte du cash (10 000 euros).

 

Source : http://pro.orange.fr/sinformer/actualite_economique/creation_d_entreprise/les-cinq-cles-pour-faire-decoller-sa-start-up.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Maguy Dubousquet, Rédactrice presse et web - dans Augmenter la Visibilité entreprise
commenter cet article

Nous joindre

Rien n'est plus puissant qu'un mot

Nathalie Deberdt

04.75.25.60.30 de 9h à 17h

Maguy Dubousquet

06.70.04.66.63 de 8h à 18h30

interlignes.crest@yahoo.fr

Parce que vos valeurs sont les nôtres

Rechercher