Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il faut bien lire avec les ponctuations

La ponctuation se définit selon trois axes complémentaires – sémantique, syntaxique et prosodique. Une ponctuation absente ou mal utilisée rend difficile la lecture et plus encore celle en ligne. En effet, celle-ci nous renseigne sur le découpage respiratoire du texte, intonation et pause. Nous vous proposons de (re)découvrir ces signes qui contribuent à façonner votre façon de percevoir tout contenu.

Le point

  • Marque la fin d’une phrase (déclarative, impérative ou interrogative indirecte)
  • Est toujours suivi d’une majuscule.

Le point-virgule

  • Sépare les éléments d'une phrase où figurent déjà des virgules
  • Sépare des propositions indépendantes ou juxtaposées lorsqu'on veut poursuivre, préciser une idée exprimée dans la première partie de la phrase (ex. : j’ai obtenu un magnifique résultat pour mon mémoire; nous pourrons en tirer une belle publication.)
  • N'est jamais suivi d'une majuscule.

La virgule

  • Sépare des groupes de même fonction (énumération) sauf en cas d'utilisation unique des marqueurs de coordination et, ou, ni  (ex : l’étudiant qui rédige un mémoire lit, vérifie, relit avec soin tout ce qu'il écrit.)
  • Est utilisé après une indication de temps, de lieu, de manière, de condition placée au début de la phrase, sauf lorsque cette indication est très courte (ex. : Au début de la rédaction, on se sent souvent un peu perdu.)
  • Isole tout groupe sur lequel on veut insister
  • Sert de parenthèse pour donner une explication (ex. : La rédaction, qui reste souvent un exercice difficile, permet de mettre en valeur le travail de recherche effectué)
  • N'est jamais suivie d'une majuscule.

Les guillemets (« ») (dits français)

  • Sont utilisés pour encadrer un dialogue, une citation (ex. : Parfois, j’ai envie de crier : « Au secours! »)
  • Sont utilisés pour isoler un mot un peu curieux, qu'on veut mettre en évidence, qui appartient à la langue populaire, est emprunté à une langue étrangère ou est employé dans un sens inhabituel (ex. : Ce mémoire me « tue »).

Les guillemets (" ") (dits anglais

  • Sont utilisés lorsque l’on rencontre une citation à l’intérieur d’une citation déjà entre guillemets (ex. : « Au moment où il m’a dit “Ne bouge pas”, j’ai trébuché », se souvient le témoin).

Les parenthèses

  • Sont employées pour intercaler dans la phrase quelques indications accessoires : mot, expression ou phrase entière (ex. Les soucis engendrés par la rédaction d’un mémoire (excès de travail, fatigue, découragement…) sont souvent effacés par un résultat satisfaisant
  • Peuvent être remplacées par des virgules ou des tirets.

Le tiret (-)

  • Sert à marquer le changement d'interlocuteur dans un dialogue; (exemple: - «Tu crois que j'y arriverai ? - Certainement, si tu t'exerces patiemment. - Merci de m'encourager ainsi ! »)
  • Sert à encadrer une explication, de la même façon que les parenthèses.

La barre oblique

  • Aussi appelée barre transversale ou barre de fraction s'emploie : Pour remplacer la préposition par dans l'écriture des mesures telles : 60 km/h
  • Pour remplacer parfois le trait d'union : la ligne Paris/Bruxelles
  • Dans l'abréviation « aux bons soins de » qui se dit c/o pour "care of".

La ponctualité signe de l’écriture et également signe de l’oralité ne peut être négligé. « On se souvient que lorsque Victor Hugo, exilé à Jersey puis Guernesey, dut faire publier ses poèmes à Bruxelles, il pestait contre les innombrables virgules ajoutées à ses vers par les imprimeurs belges, au point d’appeler “insectes belgicains” ces petits signes que naguère on avait aussi plaisamment qualifiés de “pausettes” ou de “points à queue” » Chroniques de langue de Jean Pruvost, Université de Cergy-Pontoise.

 

Nathalie Deberdt, lectrice correctrice vous accompagne dans la relecture et correction de tous vos documents, quelle que soit la forme. L’orthographe et la ponction sont des vecteurs de la pensée, de la création, de la liberté d’expression. Son but est de préserver la richesse de notre langue auprès des entreprises et également des particuliers.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article