Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

8 mars ! Over blog nous laisse la parole : être femme et secrétaire !

Journée de la femme : être femme et secrétaire, être épouse et secrétaire de son patron de mari !

 

Secrétaire : une bonne à tout faire !!!

Non. Une secrétaire n’est pas une bonne à tout faire. C’est notamment dans les TPE que le chef d’entreprise considère le plus son assistante comme une bonne.

 

Voici un récapitulatif tiré du site lepost.fr très parlant pouvant frôler le cocasse et qui pourtant est le lot de nombre de secrétaire-assistante. C’est pourquoi je vous l’offre dans son entier.

 

Secrétaire c’est : « c'est materner tout le petit monde qu'il y a autour de vous, nettoyer derrière les gens, les salles de réunion, les bureaux, le local photocopie, la cuisine (même lorsqu'il passe aux toilettes, eh oui, il faut pas choquer la clientèle!!!!), c'est changer la moquette, quand un collègue renverse son café, c'est aller chercher le tailleur du patron chez son couturier, c'est s'occuper des problèmes de plomberie, gérer les fous hystériques imbus de leur personne, être dérangée toutes les 5 secondes pour savoir s 'il y a un coca light, si j'ai des trombones (lesquels sont disponibles dans l'armoire fourniture et non pas exclusivement dans mon tiroir), c'est apporter le café de son boss, tt les jours à la même heure, c'est organiser des repas le midi et courir tt le quartier pour trouver les denrées nécessaires, c'est faire la queue à la poste, avec la carte pro, c'est se prendre la tête avec les fournisseurs quand il vous comptabilise des prestations inexistantes, c'est avoir un bureau riquiqui, et pas de cdv, car quoi de plus bâtard qu'assistante.

 Pour moi, assistante reviens à dire, que je ne suis pas une personne entière, le mot "Assister", prend tout son sens, dans ce cas, en effet, l'assistante, c'est bien la personne qui fait toute la merde que personne ne veut faire ou que chacun fait occasionnellement pour se divertir: faire des photocopies, envoyer des fax, relier les brochures, ouvrir la porte aux clients et faire le vestiaire, servir les petits cafés, répondre au téléphone, tous ces trucs vachement constructeurs, qui vous font vous dire en fin de journée, quel travail stimulant, mon intellect est rassasié, j'ai appris une tonne de choses (que la petite vieille s'est plantée de numéro de tel, me forçant à courir à toute vitesse, que ma couverture doit être tournée coté vélin plutôt que coté rayures, que l'imprimante n'a pas dans ces fonctions, l'agrafage programmé.  » Merci lepost.fr

 

 

 

Secrétaire : un poste idyllique pour le patron

Elle doit l’écouter se plaindre avec complaisance sans jamais pouvoir parler de ses soucis.

 

Corrélation entre secrétaire et journée de la femme

Pour beaucoup de patrons l’assistante est en quelque sorte une seconde épouse que l’on paie…peu. N’exagérons rien quand même !

Pire dans les TPE le plus souvent la secrétaire est la femme du patron. En plus de son emploi d’assistante à tout faire elle doit s’occuper de sa famille, ramener du travail quelquefois à la maison,  sans parfois la moindre reconnaissance du dit mari. Pourquoi ? Attendez c’est lui qui stresse, qui fait tourner la boutique, qui ramène l’argent. Le Chiffre d’Affaire c’est lui ! Et ne disent-ils pas pour se justifier : l’administratif c’est un poste improductif. Improductif pour qui ? Je vous le demande ?

 

Le métier de secrétaire ou d’assistante exige aujourd’hui de plus en plus de compétences pointus en bureautique, informatique, commercial, gestion et droit. Toutes ces qualités pour un salaire dépassant à peine le SMIC dans la majorité des petites structures voir dans certaines plus importantes.

 

 

La secrétaire symbole pour le patron de son importance.

Beaucoup de patrons voient dans leur secrétaire une sorte d'esclave, plutôt qu'une adjointe. Dans le cadre d'un pareil autoritarisme, généralement teinté de sexisme, il n'est pas étonnant que certains patrons estiment que la "collaboration sexuelle" fait partie des services attendus de la secrétaire même si fort heureusement  cela ne va pas le plus souvent plus  loin que des allusions

 

 

Les assistantes qualifiées indispensables

 

Le métier de secrétaire est le deuxième métier le plus exercé en France, après celui d'enseignant.

 

L’assistante reconnue par son supérieur, une assistante indispensable

 

Reconnaissons que certains chefs d’entreprises, supérieurs,  ont de la considération pour leur assistante. Ils savent qu’une bonne assistante est dans un premier temps une excellente collaboratrice sur laquelle on peut compter à tout moment et à qui on fait confiance les yeux fermés, à qui on peut déléguer des tâches parfois difficiles. Une excellent assistante, sait gérer les priorités. Ils ont su instaurer une relation sincère et beaucoup ne saurait se séparer de leur adjointe.

 

Chefs d’entreprise et  télésecrétaire (externalisation)

Aujourd’hui des entreprises n’hésitent plus à confier tout ou partie de leur gestion administrative à des secrétaires indépendantes. elles sont en effet très qualifiées, disponibles, compétentes. D'où l'utilité pour un employeur d'utiliser l'externalisation.

En effet, le chef d’entreprise, le directeur, la profession libérale,  gagne en flexibilité, gérer son activité rentablement tout en restant concentré sur son coeur métier.

La relation est autre puisque la télésecrétaire est avant tout une entreprise et son travail s’effectue au forfait ou à la tâche.

La télésecrétaire a une grande capacité d'analyse qui lui permet d'aller à l'essentiel et d'être réactive.

 

Ce billet d’humeur pour dire que derrière une femme se cache parfois une assistante, et que comme la femme le rôle de l’assistante est primordial. Je voulais le repréciser en ce jour de la journée internationale des femmes.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yung 13/03/2013 15:02


Bonjour,


Je trouve pas que le fait d'avoir des taches ayant peu d'importance soit un argument valable pour se plaindre. Si pour ca on est payé au smic, voire plus moi je serais largement content de ce
genre de situations.


Pensez a toutes les personnes qualifiées, et même hautement qualifiées en terme d'études et diplomes, qui ne trouvent meme pas de travail malgré leurs compétences. A toute la pauvreté de certains
pays d'Afrique et après on a pas fini de citer les millions de personnes plus à plaindre que vous.


Vous avez aussi la possibilité de trouver un travail a la chaine, dont certaines tâches sont bien plus éprouvantes que les votres, et pas plus instructifs.

Maguy Dubousquet, Rédactrice presse et web 14/03/2013 09:03



Bonjour, je sens beaucoup d'amertume dans vos propos. Dans ce texte, j'évoquais le métier de secrétaire. La fonction de secrétaire ou assistante a aujourd'hui beaucoup évolué et ne consiste plus
simplement à saisir des documents. Ce poste exige aujourd'hui de maîtriser des logiciels, des langues étrangères, du droit, de la comptabilité, de la gestion, les nouvelles technologies etc.


Je ne faisais en aucun cas une critique sur les postes subalternes, qui sont nécessaires, utiles et bien évidemment respectables ou sur les personnes très qualifiées qui sont la plupart du temps
obligées de s'expatrier pour trouver un emploi digne de leurs compétences. Je n'abordais pas non plus la crise dans le monde, ni la problématique des pays sous développés et encore moins la crise
et le chômage en France.


J'évoquais juste en quoi le métier de secrétaire a changé et toutes les compétences inhérentes.


Merci pour votre commentaire et à bientôt de vous lire