Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Absence de résultats concrets au sommet financier du G20 à Washington

Le Japon a rejoint lundi la zone euro, l'Allemagne et pourrait y rester pendant une bonne partie de 2009, l'Italie ou encore Hong Kong et l'Irlande sur la liste des pays et territoires entrés en récession. La France échappe pour l’instant de justesse à la récession, avec une faible progression de 0,1 % de son PIB au troisième trimestre, après un recul de 0,3 % au précédent.

L’Espagne aussi y échappe, malgré une baisse de 0,2 % de son PIB, après une hausse de 0,1 % au deuxième trimestre. Le Portugal a enregistré une croissance nulle au 3e trimestre.

La Belgique est quant à elle en récession technique, après avoir cumulé trois semestres en baisse.

 

Cette récession s'explique essentiellement par une forte diminution des investissements des entreprises…

 

C’est pourquoi, le G20 souhaite des mesures concrètes et détaillées pour surveiller et réguler tous les établissements financiers afin d'éviter une nouvelle crise financière.

 

Les dirigeants des pays industrialisés et émergents du G20 se sont mis d’accord sur une déclaration finale du sommet de Washington réclamant davantage de coopération économique afin de relancer la croissance. Tout en posant le principe d'une régulation des marchés financiers, l'idée d'un "supergendarme" voulue par la France a été écartée.

 

"Nous sommes d’accord qu’une réponse politique élargie est nécessaire et doit être basée sur une coopération macro-économique pour restaurer la croissance", affirme le communiqué final. La réponse à donner au péril de la récession doit "éviter des effets négatifs et soutenir les économies émergentes et en développement".

 

Aux Etats-Unis, le président Obama a promis de prendre "toutes les mesures nécessaires pour faire redémarrer l'économie", même s’il doit alourdir le déficit budgétaire américain.

 

Les dirigeants du G20 doivent faire des propositions d'ici au 31 mars dans cinq domaines:

§             Remise à plat des aspects de la régulation qui exacerbent les crises

§             Harmonisation des normes comptables

§             Amélioration de la transparence des marchés de produits dérivés

§             Révision des pratiques de rémunération des dirigeants de banques pour éviter des prises de risque excessives

§             Révision du mandat, de la gouvernance et des besoins en capitaux des institutions financières internationales".

Un prochain sommet devrait se tenir en mars 2009.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article